Objectifs

L’intérêt pour l’étudiant est de pouvoir bénéficier d’un enseignement complet, dans une dimension théorique et pratique, tant nationale qu’internationale, tant juridique que non juridique, tant traditionnelle qu’innovante.

L’étudiant est alors en mesure de se poser les questions pertinentes lorsqu’il se trouve ensuite en situation professionnelle et d’envisager un problème dans sa globalité et non pas seulement en droit « pur » de la propriété intellectuelle. Par ex. si la mise en ligne d’un contenu informationnel pose inéluctablement la question du droit de la propriété intellectuelle, elle interroge également le traitement des données personnelles et la responsabilité des prestataires techniques (hébergeurs).

L’ouverture volontaire de la réflexion permet aux étudiants désireux de poursuivre leur recherche de creuser de nouveaux champs non encore explorés (v. Thèses en cours).

L’élaboration d’un mémoire, ainsi que l’accomplissement d’un stage (v. Stages), sont de nature à former les étudiants à la recherche et au travail d’analyse, doublé d’un effort de synthèse, ainsi qu’une aptitude à réagir aux situations les plus concrètes.

Les épreuves auxquelles sont soumis les étudiants (écrites et orales) les contraignent à développer leur esprit d’analyse et de synthèse en situation d’examen (épreuves tant théoriques que pratiques). Notamment la mise en place d’un grand oral (v. Règlement d’examen) permet de développer des aptitudes de synthèse : réagir promptement à une question tout en replaçant celle-ci dans une réflexion plus vaste (jurisprudentielle, doctrinale), sans en oublier les incidences pratiques (usages professionnels, etc.).